RESISTANT

 

2015-01-11

 

Résistant, c’est le titre de l’ouvrage rassemblant les entretiens entre Robert Chambeiron  et Marie-Françoise Bechtel , que je voudrais lire ce dimanche pour m’aider à supporter l’idée du défilé «républicain». Ce défilé qui devra rassembler au moins un million de personnes (estimation effectuée par avance, gageons que ce sera le chiffre officiel). Un million de personnes se presseront derrière un aréopage européen bien sélectionné. Il semble que ni  Alexis Tsipras de Syriza à l’origine de la dissolution de l’assemblée nationale de Grèce dernièrement ni Pablo Iglesias, le secrétaire général du parti Podemos qui porte lui le même espoir en Espagne, ne sont conviés à «la grande messe de dimanche à Paris». Craint-on que l’accueil populaire avec de possibles ovations trop chaleureuses contrarient la Chancelière euro-allemande? En revanche, Piotr Porochenko, le «populaire» président ukrainien est  quand à lui convié. J’ai encore du mal à le croire et à l’imaginer… Est ce parce qu’il représente  le combat contre le terrorisme en Europe et ainsi sert d’exemple à nos élites qui ne lésinent sur aucune forme de cynisme? L’histoire se souviendra cependant de cette guerre contre un pseudo- terrorisme, menée contre les populations de l’Est de l’Ukraine peu réceptives au coup d’Etat de Maïdan. Cette guerre Porochenko la mène à coup de bombardements de sa propre population au moyen d’armes prohibées par les instances internationales ; mais ce n’est pas grave, les yeux se ferment quand la cause est « bonne » et romantique à souhait… La sauvegarde de l’identité ukrainienne tissée dans les mouvances pro-nazies de la résistance anti-soviétique à la seconde guerre mondiale (plus de 25 millions de morts…chez les soviétiques quand même, juste pour un peu de mémoire).

P. Porochenko, enrichi dans le chocolat depuis les années 90 est aussi l’homme qui laissa faire un des pires «remake» des exactions nazies à Odessa en Mai 2014 (cf: O comme Oradour et Odessa! )! Qui dans la presse Français s’en est soucié? Même pas les pauvres martyrs de Charlie… Croiseront-ils ces autres victimes de tueries dans l’au-delà pour réaliser?  Le problème de la liberté de la presse n’a pas attendu la disparition de ces journalistes pour se poser. Qu’on ne nous compte pas d’histoires sur le sujet pour fabriquer un argument de rassemblement derrière la bannière de l’OTAN ; le procédé est éculé après tant de barbaries que la population française a du cautionner. Elle les a cautionné parce que les journaux l’imposaient et l’Etat le souhaitait ainsi ce fut en Lybie, en la Syrie, en l’Irak puis où encore demain? En France? Et contre qui ?

 

2015, signe dès ce mois de janvier un nouveau tournant dans l’affirmation du néo-libéralisme en France : la valeur des morts se mesure par les causes qu’ils peuvent servir…c’est le règne de l’opportunisme bien pensé au service de la propagande.  Se révèle ainsi la quintessence suprême du néo-libéralisme post-moderne: de l’utilité économique marginale des morts. La guerre économique en cours est une guerre de propagande et chaque mort peut servir d’instrument à la manipulation voire à la désinformation. Il y a les morts qui comptent beaucoup et ceux qui comptent moins ! Le plus surprenant est que cette observation est valide encore si ils sont massacrés par les mêmes personnes issues des mêmes réseaux….. Ceux qui sont  financés, formés et entrainés par les mêmes forces…Peut être aussi, grâce aux contribuables français? Il n’y a plus de surprise,  c’est en toute connaissance de cause qu’on a pu apprécié la maîtrise du professionnalisme à l’occidentale, «western style», des combattants-tueurs de Charlie dans les multiples video du drame.

 

Au delà des orientations économiques radicales que l’on vient d’évoquer, le futur s’assombrit également par cette nouvelle manipulation de masse, d’un point de vue géopolitique : nombreux sont les observateurs qui ont évoqué un « 11/9/2001 » français. La comparaison pourra-t-elle être poussée aussi loin…? Nous promet-elle déjà une sorte de « Patriot Act« à la française comme gage de libération future?  Les familles des victimes françaises comme celle des victimes US pourront elles aussi un jour demander des comptes, si elles trouvent que l’enquête sur le 7/1/2015 est menée trop superficiellement?  Alertés à juste titre par le fait qu’ un budget plus important ait été concédé pour enquêter sur l’affaire Monica Lewinsky que pour l’enquête sur  le 11/9/2001, des  familles des victimes et des citoyens américains ont provoqué un vaste mouvement pour obtenir la déclassification de documents secrets, concernant les attentats du 11 septembre 2001… 28 pages qui disent les choses différemment mais devraient rester secrètes. Même discrétion et secret pour une autre enquête, celle du vol MH17 alors que des éléments transpirent !

Pour oublier ces mises en scène du secret et de l’aveuglement qui prétendent rassembler le peuple sous couvert d’affirmation de liberté,  je souhaite me souvenir de l’authentique Résistance et du témoigne qu’en donne Robert Chambeiron. Il vient de s’éteindre le 8 janvier dernier paisiblement dans sa 100ième année.

Il est peut être le dernier à incarner la Résistance aussi concrètement.

Je voudrait louer les traits du Résistant pour guider l’inspiration et la nécessité de nos temps qui s’assombrissent :

Louer…

sa patience au delà des désillusions : du déchirement et de l’écrasement de la République espagnole à la montée à la guerre.

sa réactivité : démobilisé en octobre 1940, c’est dès novembre 1940 qu’il rejoint Jean Moulin pour commercer à structurer les réseaux de la Résistance… Combien de résistants comme lui en novembre 1940? Il avait travaillé durant sa préparation militaire au ministère de l’air, dans le cabinet de Pierre Cot, Ministre de l’Air du gouvernement Blum, avant de se rendre dans une unité combattante alors en Tunisie lorsque fut lancé l’appel du 18 juin.

sa lucidité : il participa à l’organisation des réseaux de la Résistance et à la création du CNR, le 27 mai 1943. Pierre Meunier et Robert Chambeiron sont nommés par Jean Moulin secrétaires généraux du CNR.

son courage :  un communiqué publié par François Hollande et cité par le journal le Monde a salué la mémoire de celui qui, « dans la nuit de l’Occupation, fut de ceux qui eurent le courage de faire quelque chose »

sa ténacité : poursuivre sans faillir. Quand le 21 juin 1943, Jean Moulin fut arrêté Pierre Meunier et Robert Chambeiron restaient à s’occuper du CNR.

 

sa persévérance : Avec Pierre Meunier ils assureront en France la liaison jusqu’à ce que Georges Bidault prenne la succession de Jean Moulin à la tête du CNR, début octobre 1943.

son  espoir : que la France serait libérée

son discernement  pour imaginer qu’un futur est possible :  le 15 mars 1944, est adopté le programme du Conseil National de la Résistance qui met en place les principes d’action et de gouvernement devant être mis en œuvre après la Libération.

son sens de la souveraineté : Après une carrière politiques de député sous l’égide de multiples formations politiques, en 1992, l’ancien Résistant s’est opposé au traité de Maastricht dans la mouvance de Jean-Pierre Chevènement.

son sens de l’histoire : A quatre vingt dix sept ans il crée l’ADVR (association de défense des valeurs de la résistance) afin de continuer à faire connaître et à transmettre les valeurs pour lesquelles il s’était engagé et qu’il estimait être toujours d’actualité. L’Objet de l’ADVR tel qu’il est déposé est de défense des valeurs du CNR, faire connaître l’histoire de la résistance ; transmettre la mémoire des acteurs de la résistance ; faire vivre et développer les valeurs qui ont animé les combattants de la résistance qui ont été concrétisées dans les programmes CNR.

Le pire François Hollande a osé le faire lors des hommages qu’il vous a adressé, lui pourtant Président du gouvernement du « pas d’amalgame ». Il a fait cependant celui d’associer votre combat de Résistance à la manipulation émotionnelle et la récupération Otanesque des massacres des journalistes et des policiers qui endeuillent notre pays. Le  jour où il prononçait des mots à votre intention, Monsieur Hollande invitait Piort Porochenko à venir soutenir cet amalgame à ses côtés ….. vous qui avez combattu les nazis! Ce n’est pas là le message au nom de la France que vous méritiez. Puissiez vous, vous et votre famille oublier vite ces amalgames indignes de la mémoire que notre pays vous doit.

Simplement, Merci Monsieur  Robert Chambeiron d’avoir consacré votre vie à notre peuples avec générosité et permanence. Nous tacherons d’être plus dignes de votre élan de liberté dans l’avenir.

 

 

 

Bibliographie :

Résistant. Entretiens avec Marie-Françoise Bechtel, Fayard, 2014.