Carême : La Grèce a de l’avance

 

02/18/2015

Le Carême dure depuis bien longtemps en Grèce…. En effet!

C’est bien ce qu’atteste l’article du blog Real Worl Economics Review blog…Reforms in Greece. An exemplary record. But the wrong track. 3 graphs. (Réformes en Grèce, un exemple record, mais vers le mauvais chemin. 3 graphiques)

Le blog RWER a la mission de  rendre compte de la primauté de la réalité sur l’idéologie et l’illusion dans la communauté académique. Celle-ci commence a se rendre compte de la situation économique en Grèce avec plus de discernement et plus encore de la crise économique et des fragilités financières qui s’amplifient.

Ce billet commente l’article de RWER, aussi parce que j’en ai marre (vraiment marre pardon de le dire ainsi!) de répondre à des insanités sur la Grèce, que des experts qui n’ont des compétences que pour le déni et l’aveuglement mettent dans la bouche de gens, un peu trop inquiets… Que la foi et les prières de carême leur apportent éclairage et espoir de vérité!

L’Europe ne pourra jamais se construire dans la haine! Ni dans l’excitation de la haine et le déni (n’est ce pas Mr Guiliani (1) ?)….cf. Témoignages historiques à profusion.

-Y a-t-il des gens sensés qui doute de ce point ?

Contrairement aux idées reçues et aux conventions (orwelliennes), la Grèce est au top des réformes préconisées par nos institutions bruxelloises….

Reprenons clairement les points de l’explication de texte :

En se référant aux visions diffusées par la mythologie de l’austérité, nous n’avons pas une crise financière, – idiot qui l’aurait cru, n’est ce pas?-, mais une crise de «rigidité». Elle est aggravée par des niveaux de prix non compétitifs. Ces problèmes doivent être résolus par des réformes  structurelles qui vont abaisser le niveau des prix…en baissant les salaires (dans le cadre de la zone euro, il n’y a pas d’autre solutions!). On appelle ça la déflation salariale…la loi Macron en France rentre dans cette perspective qui semble de moins en moins convaincre les représentant de la nation…d’où le flop parlementaire (cf. Info sur Agoravox).

Cette prescription de la déflation salariale est bien celle qu’à suivi la Grèce, plus que tout autre pays… Les résultats de l’étude de Frances Coppola montrent bien ce point, la Grèce a été le plus zélé des réformateurs de toute la zone Euro (graphique 1 à partir des données OCDE). Ils sont confirmés par ceux du prix Nobel Paul Krugman qui souligne qu’ aucun pays n’a coupé autant les dépenses publiques que la Grèce  (graphique 2 à partir de données EUROSTAT). Et l’institution EUROSTAT elle-même, nous enseigne qu’aucun pays n’a été aussi efficace pour baisser les prix relatifs et même les prix absolus (graphique 3 – EUROSTRAT).

Ces derniers résultats permettent de mettre un terme à la rhétorique minable des premiers Ministre Irlandais ou Finlandais qui donnent des leçons à la Grèce (du type lu ici )…alors que la Grèce a obtenu des résultats bien meilleurs qu’eux-mêmes, en attestent les graphiques des données des institutions internationales.

Mais avec un  diagnostic faux à la base…. Pas étonnant que le remède ne porte pas, voire même qu’il soit contre productif….et tue le malade.

Reprenons,  Si nous n’avons pas une crise de rigidité, mais une crise monétaire et financière, les remèdes de la crise de rigidité ne marchent pas… Normal.

Revoir la copie en urgence sous peine de graves problèmes….!

 

 

Graphique 1 : La Grèce en tête des réformes dans la Zone Euro (toutes les réformes entre 2007 et 2014)
coppola
Graphique 2 : Evolution réelle des dépenses publiques (hors versements d’intérêt) 2007-2014

grap2 Careme
Graphique 3 : Comparaison des niveaux des prix (consommation et investissement base 100 en 2010)
knibbe
Les prix croissent en Irlande et en Finlande alors qu’ils décroissent en Grèce!

 

Note:

(1) Jean-Dominique Guiliani qui dans la panique du moment…n’hésite pas user de la culpabilisation pour dissimuler les mensonges encore une fois :  il nous rappelle dans son dernier billet, la phrase de Robert Schuman du 9 mai 1950, « L’Europe n’a pas été faite, nous avons eu la guerre »! Quelle menace, comment le Directeur du think tank européen le plus mode et le plus médaillé…ose ? Contentons nous d’en sourire en se remémorant la réplique célèbre de Michel Audiart…. Nous ne sommes pas d’accord pour n’importe quelle Europe Monsieur Guiliani! Et surtout pas une Europe qui ose la collaboration nazi en Ukraine et qui tue la Grèce après l’avoir spolier à plusieurs reprises…même le joirnal le Monde ne le cache plus!



Citer ce billet
Hélène Clément-Pitiot (2015, 18 février). Carême : La Grèce a de l’avance. VIABLECO. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v70g