Le journalisme de la honte

 

 

2014-10-30

Deux articles ont été publiés dans la presse française, deux  articles de délation et de COLLABORATION ; ils n’honorent pas leurs auteurs et renvoient à une tradition du journalisme français qu’on souhaiterait pouvoir oublier…

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20141024.OBS3131/poutine-et-le-fn-revelations-sur-les-reseaux-russes-des-le-pen.html

et

http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/24/les-universitaires-complaisants_1129045

 

“Initiative communiste” dans un billet intitulé “journalisme de guerre froide” http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/journalisme-guerre-froide/

a fait une contribution (certes un peu fourre tout) mais  l’élan spontané était d’exprimer un écoeurement vis à vis du journalisme de délation et de soutenir personnellement Jacques Sapir. Et surtout ils ont mis en ligne la réponse de Jacques à la journaliste de Libération!

J’ai moi ajouté un commentaire au billet qui a été publié tel quel, le voici :

La presse français aux ordres veut maintenant montrer que les nazis sont les amis de la France… ambiance avant 40!

Conseil de lecture en cas de perte de mémoire chronique : P. Laborie (2008), L’opinion française sous Vichy, les français et la crise de l’identité nationale, le point Histoire, p406

 

Alors tout ce qui doit être affiché méchant, mauvais , contraire à la position officielle et aux donneurs d’ordres et d’argent…ce sont les ROUGES!…les Lepens sont donc maintenant rouges! et tous ceux qui ne donnent pas la bonne parole (l’hypothèses d’honnêteté intellectuelle sans quoi il n’existe pas de recherche possible est exclue)…des rouges aussi…des pro-russes, des pro-Poutine!…des ennemis des nazis, des ennemis de Kiev, des ennemis de l’UE-US!

Faut-il fermer les yeux? laisser crier et laisser en pâture encore une fois la France aux financiers, aux IPO américaines sur notre industrie…. pour permettre aux USA de se sortir encore une fois de la crise économique ? 1929…2007 les même excès de la financiarisation!

Il faut exiger une dénazification de l’Ukraine avant de payer le gaz et leur chauffage de cet hiver… mettre des conditions au partenariat européen. Si c’est refusé on saura pourquoi et on démystifiera encore plus le pouvoir supranational et non démocratique de Bruxelles. Si la mémoire nous revient…et si il est encore temps.

27 millions de morts en Russie ça laisse plus de traces dans les mémoires, même si ils ont eu aussi leurs collabos! Le “Poutine bashing” sous commande OTAN est une honte, une COLLABORATION de plus pour soutenir le nazisme. Il ne change pas de visage, il tue toujours à Odessa comme à Oradour ! La banalisation du nazisme en un “romantisme” salonnard ; des français osent cela encore en France, en 2014! Nos grands parents sont morts…ils n’ont plus rien à dire, c’est la braderie du pays.

Je crois en la RESISTANCE pour la France à toute les époques, à l’esprit du CNR qui en rassemblant a créer le NOUS qui honore et à fait de notre pays un concurrent industriel que les USA veulent faire tomber.  Islamistes ou nazis, tout est à prendre pour instaurer le chaos et la rapide.

Il y a des journalistes collabos, des économistes collabo, par facilité, manque de courage et de capacité d’effort et aussi par intérêt ; et il y a ceux qui ont choisi de faire honnêtement leur métier et de servir leur pays avec espoir et efficacité, sous la bannière du Normandie Niemen. C’est pour moi une chance et un honneur.

Et pour rire en ravivant la mémoire (oui c’est possible!) :  https://www.youtube.com/watch?v=GTmUjNhgxY4

Extraits du film le Viager Tchernia-Gossiny 1972

Hélène Clément-Pitiot (CEMI-EHESS, -le centre de recherche que dirige Jacques Sapir-)

 

 



Citer ce billet
Hélène Clément-Pitiot (2014, 30 octobre). Le journalisme de la honte. VIABLECO. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v6zs